SITES TOURISTIQUES OFFRES DÉCOUVERTES

Monument historique de saintes

Monument historique des XIIe et XVIIe siècles

L'Abbaye aux Dames est située sur la rive droite de la Charente, dans l'ancien Faubourg des Dames, à proximité immédiate de la vieille église Saint-Pallais.


Fondée en 1047, l'Abbaye aux Dames rayonne sur la Saintonge pendant les 745 années de présence des moniales bénédictines.


Transformée au fil des années en hôpital, en prison puis en caserne, aujourd'hui remarquablement restaurée, elle a retrouvé vie à travers une activité musicale et culturelle intense (Festival de Saintes, concerts, conférences, formation professionnelle etc).

L'Ile d'Oléron

L'île d'Oléron
L île est reliée au continent par un viaduc de 3 kilomètres d'accès gratuit. À ses pieds, dans les parcs ostréicoles, sont élevées les célèbres huîtres de « Marennes-Oléron ».

Les bateaux aux couleurs vives vont et viennent, chargés d'huîtres, en un ballet rythmé par les marées.
Puis se succèdent de magnifiques plages de sable fin, idéales pour les enfants, les sports et les jeux nautiques, bordées de grandes forêts de pins maritimes ou de chênes verts. L'île est ceinturée de dunes tapissées d'immortelles d'oyats et d'oeillets mauves. Grâce à la douceur de son climat, le mimosa y fleurit de janvier à mars.

Pour connaître l'histoire de l'île d'Oléron

Le musée de l'île d'Oléron à Saint-Pierre
Musée d'art et de traditions populaires présentant un intérieur rural au XIXe siècle, les vieux métiers et l’histoire locale ; une salle est consacrée à Pierre Loti
La maison paysanne de la Coiffe et du Costume au Grand Village Plage
Présentation de coiffes (quich'notte), de costumes traditionnels de l'île et de l'habitat traditionnel.

Pour découvrir la vie d'aujourd'hui dans l'île
Le port des Salines au Grand Village Plage
Découverte du marais salant, visite de l'écomusée su le sel, présentation de l'ostréiculture et des écluses poissons et promenade en barque le long des chenaux)

La maison de l'Huître oléronaise à Saint-Trojan présente dans une cabane ostréicole au port de Saint-Trojan l'activité huîtrière et des instruments ostréicoles.

Le site ostréicole de fort Royer à Saint-Pierre
Visite commentée de la zone naturelle d la Perrotine avec ses marais, chenaux, parc à huîtres et cabanes ostréicoles; circuits bot; niques.

Pour les passionnés de la nature
Le parc d'oiseaux et animalier à Saint-Pierre
Jardin ornithologique de protection et d'élevage pr< sentant quelque deux cent cinquante espèces d'oiseaux de tous les continents.

Le marais aux oiseaux à Dolus-d'Oléron
Parc ornithologique et animalier de 10 hectares avec plus de six cents animaux représentant soixante espèces.

Croisières fluviales sur la charente


Croisières fluviales




--------------------------------------------------------------------------------
Notre équipage est heureux de vous accueillir à bord du Bernard Palissy II, et vous souhaite une très agréable croisière sur la Charente.

VEDETTE FLUVIALE TYPE BATEAU-MOUCHE

Longueur : 25,50 mètres

Largeur : 5,60 mètres

Nombre maxi de passagers : 200 personnes

Vitesse : 10 noeuds (18,5 km/h)

Ce pont solarium peut accueillir en toute sécurité jusqu'à 100 passagers.
Celui-ci est très apprécié pour profiter du soleil, et contempler les bords de la Charente, commentés par notre hôtesse d'aTout au long de la croisière, venez découvrir l'intérieur de notre bateau. Nous y avons aménagé : un bar, une sono, une piste centrale, un espace traiteur et un réfrigérateur.

Ce salon peut être proposé pour vos :
- déjeuner ou dîner Croisière (60 places assises)
- buffet apéritif / cocktail (80 places personnes)
- petit-déjeuner ou collation à toute heure (80 personnes) ccueil.

FORT BOYARD

La côte saintongeaise a de tout temps subi bon nombre d'invasions. Rien d'étonnant à ce qu'elle ait ressenti le besoin « de se fortifier ». Les premiers ouvrages défensifs apparaissent au XVIIe siècle : il s'agit de la citadelle du Château d'Oléron, d'un fort situé à l'embouchure de la Perrotine et d'un fortin protégeant le havre de Saint-Denis. Avec Louis XIV et Vauban, la défense côtière va prendre son véritable sens. Lorsque Louis XIV décide la construction du port et de l'arsenal de Rochefort (1666), la route des futures escadres françaises à travers le pertuis d'Antioche vers ce nouveau port de guerre doit être protégée. L’implantation de nouveaux forts et le renforcement d'autres, a lieu au cours du XVIIIe siècle. Dans le programme défensif, l'ingénieur De Clerville, Commissaire général des fortifications, suggère que la longe de Boyard (terme usité aujourd'hui, mais qui ne l'était à l'époque) soit le site d'un fort qui fermerait le passage entre les îles d'Aix et Oléron. Mais Vauban, avec son sens de la formule aurait repoussé la proposition : « Sire, il serait plus facile de saisir la lune avec les dents que de tenter en cet endroit pareille besogne ». Le 22 septembre 1757, une escadre anglaise forte de plus d'une centaine de navires entre dans le pertuis d'Antioche et menace Rochefort. Deux vaisseaux de guerre seulement suffisent à détruire les fortifications d'Aix, livrant ainsi le passage aux troupes qui s'en emparent et mettent à sac toute l'île. Heureusement, les Anglais inquiets de cette prise rapide et de ses conséquences (pris au piège à leur tour) se retirent dès le lendemain !
À la suite à cette affaire, le lieutenant général Filley conçoit en 1763 un projet de défense globale de la rade comprenant la construction d'un fort sur la longe de Boyard et d'un autre sur le rocher d'Enet. Le 1er projet est abandonné devant les difficultés techniques et le coût prévisionnel exorbitant du chantier. C'est Napoléon qui le reprendra. Une commission présente en juin 1801 un projet de fort de forme elliptique construit sur le haut-fond de la longe. L'endroit est signalé sur les cartes marines hollandaises du nom de Ban Iaert, mot qui signifie jardin ou parc et par extension banc ou plateau marin. Par altérations successives, ce mot devient en français Boyard que l'on doit prononcer Boyard. Mais l'emplacement prévu n'est pas exactement au centre du passage entre les îles : il faut donc le déplacer d'un kilomètre de façon que les tirs de canons des îles se croisent avec ceux du futur fort. Le surcoût est considérable. Qu'importe, Napoléon approuve le projet et les travaux peuvent commencer. Le "camp de base" du chantier sera placé à l'embouchure du chenal de La Perrotine, et le nom de Boyard va s'appliquer au village qui va naître en 1803 avec le chantier du fort et qui prendra tout naturellement au cours du XIXe siècle le nom de Boyard-ville... Les travaux du fort démarrent en 1804 avec des déversements de roches sur le fond de sable afin de constituer une assise stable : 10 000m3 la 1ère année, 75 000 m3 en 1808. La même année, à la suite d'une visite de Napoléon à Rochefort, les dimensions initialement prévues de 80 m de long par 40 de large, sont divisées par deux pour réduire les coûts et les difficultés de l'entreprise. Survient l'Affaire des brûlots en 1809 au cours de laquelle une partie de l'escadre de Rochefort est mise en pièce et en flammes par les Anglais qui souhaitaient mettre un terme à ce chantier, d'une manière ou d'une autre. De fait, la construction s'arrête pendant trente ans !

Les antilles à Jonzac

En Charente-Maritime, 50 km au sud-est de Royan, 80 km au nord de Bordeaux. Autoroute A10 sortie Pons ou Mirambeau. Gare TGV Angoulême (navette).

Jonzac (4000 habitants), station thermale depuis 1987, possède depuis juillet 2002 un grand centre aquatique ludique alimenté par une eau minérale à 60°C puisée à 1.850 mètres de profondeur.

Les piscines sont sous une immense toile tendue, en partie découverte l'été.

Lagon tropical avec piscine à vagues, toboggan de 60 m, cascades et geysers, jacuzzi sous cascade, piscine de 25 m, pataugeoire extérieure, terrain de beach volley, espaces verts, plage intérieure et extérieure, jardin tropical,
EDENEA avec 700 m² de bassins à 32°C, jacuzzis individuels et collectifs, sauna parc avec sauna et hammam, marbres chauds, espace cardio-musculation, bassin de gymnastique aquatique, rivière à courant, bassin extérieur chauffé, fitness aquatique et en salle, cours de danse,

Circuit de visite Rémy Martin

La maison est un peu à l'écart des circuits des grandes maisons de cognac mais un petit train vous emmène du centre-ville de Cognac jusqu'à l'entreprise après un cheminement en ville. Camus mise sur son image d'affaire de famille. Dans le hall d'accueil, trônent en bonne place les portraits des fondateurs et de leurs héritiers. La visite se veut conviviale et le guide la mène, si vous le désirez, en anglais et en français simultanément. Ici, ni diapositives, ni vidéos mais la visite des chais de vieillissement, des laboratoires, de la mise en bouteille, et de la tonnellerie artisanale de réparation des fûts.

De mai à octobre, tous les jours (sauf les samedis, dimanches et jours fériés) de 10h à 12h et de 14h30 à 16h30. Sur rendez-vous en hors-saison. Visite gratuite. 29 rue marguerite de Navarre, 16100 Cognac. Tél : 05 45 32 28 28 poste 160

poitou-charentes-vacances

LA CÔTE LA PLUS ENSOLEILLÉE DE L'OUEST ATLANTIQUE Dans l'Ouest de la France, à 1 h 30 de Paris par le TGV Atlantique et à 3 heures par l'autoroute A 10, la région bénéficie du plus grand nombre d'heures d'ensoleillement de l'ouest atlantique.

Jardins du Monde

Suivez le guide et pénétrez dans un univers enchanteur où parfums et couleurs s'entremêlent … Paysages de magie et d'évasion, conjugaison subtile de nuances sobres et raffinées.

Les Jardins du Monde, ce sont autant de merveilles fleuries qui vous invitent à découvrir les splendeurs tropicales en plein cœur de Royan…

Reines des Jardins du Monde, les orchidées trônent au cœur d'une forêt tropicale entièrement recréée ! Cette serre d'exposition de 700 m², la plus grande de France, vous présente les plus beaux spécimens d'orchidées exotiques, fleuries toute l'année. Leur très importante variété (environ 30 000 espèces) permet en effet un renouvellement continu des collections.

Ces orchidées sont mises en valeur au sein d'une forêt où s'épanouissent des fougères arborescentes - cyathea arborea - pouvant atteindre une hauteur de huit mètres

Elément incontournable dans un jardin, l'eau est représentée à travers une dalle minérale de 700 m², équipée d'un système de jets aux rythmes aléatoires. Jets, bouillons et autres arceaux dessinent un jardin entièrement fait d'eau et de lumière.

Rafraîchissante et reposante, cette esplanade se transforme, une fois le système de jets d'eau coupé, en lieu d'accueil pour des spectacles et des animations.

Le train des Mouettes Saujon - La Tremblade

La locomotive 030 T n°3
La locomotive à vapeur qui tracte le Train des Mouettes date de 1891. Elle a été fabriquée au Creusot et a roulé pendant des décennies sur le réseau de la Trambouze (entre Rhône et Loire). Quand la ligne n 'est plus exploitée (années 1960), elle est sauvée de la casse par un récupérateur de ferraille.
En 1983, elle est achetée par l'Association du Chemin de fer touristique de ia Seudre. Mais sa remise en état s'avère plus complexe que prévu. Le Conseil Général s'en est donc porté acquéreur, et a fait procéder à sa rénovation.
D'un poids (à vide) de 21,7 tonnes, d'une longueur de 7,42 mètres, la 030 T 3, surnommée " Le Progrès ", a une puissance de 350 CV et sa charge remorquable est de 150 tonnes.
Elle est classée Monument historique.

Durée du Voyage 1H
Départ 10h30 & 15h de Saujon
Coût aller et retour 12€
Vélos et chiens de petite taille circulent gratuitement.

Le Train des Mouettes
Gare du train touristique
Rue de la resinerie
17390 La Tremblade

Tél : 08 923 914 28 (0,34 euros / minute)

Paéosite de Saint-Césaire

L'idée du centre,
c'est de mettre l'humanité néandertalienne
en valeur et, à partir de là, raconter l'Histoire de l'Humanité
dans le cadre de l'histoire de la vie, de la terre et de l'univers.
Professeur Yves Coppens Parrain scientifique du Paléosite

Au printemps 2005, le Paléosite ouvrira ses portes.
Fruit de plus de six années de recherche et de travail en collaboration avec les plus grands spécialistes mondiaux de l'homme de Néandertai, le Centre de préhistoire le plus moderne du monde ouvre enfin ses portes, à Saint-Césaire en Charente-Maritime.
Situé sur le site archéologique de la découverte de Pierrette, jeune néandertalienne de 20 ans, le PALEOSITE® s'appuie sur des techniques muséographiques et scénographiques spectaculaires de dernières générations pour plonger le visiteur 35 000 ans en arrière.
Une véritable immersion au cœur de la préhistoire
Ici, tout au long de la visite, en intérieur ou en extérieur, les technologies futuristes invitent les visiteurs à parcourir les différents lieux qui les mèneront à découvrir le Big-Bang, les premières formes de vie, la lignée humaine... Les projections immersives en 3D, les ateliers interactifs de comparaison, la projection spectaculaire de la vie des néandertaliens (écran panoramique, vision au sol] sont autant d'éléments qui entraînent !e visiteur à vivre une expérience personnelle unique en mettant ses pas dans ceux de Pierrette.
Des produits sur mesure
Nos produits ont été conçus pour répondre à toutes vos attentes, de la simpie visite libre à la prestation complète dans le cadre d'une journée.
Nous assurons un accueil personnalisé pour tout type de public et nous disposons d'un espace restauration de qualité, de facilités d'accès, de parkings et d'équipements divers pour le bien-être de tous.
PALÉOSITE
BP 2 - 17770 Saint-Césaire- N°Azur : 0 810 130 134

Château de la roche courbon

LA ROCHE COURBON, commune de Saint-Porchaire, D.122, 16 km au Nord Ouest de Saintes (Charente-Maritime).

Bâti au XVe siècle, le château fut profondément modifié au XVIIe. Furent ajoutées les arcades supportant le balcon ornant la façade et construits le perron et l'escalier à double révolution descendant aux jardins à la française. Une harmonieuse suite de terrasses à balustre aboutit, par une magnifique perspective, à un escalier encadrant une allée d'eau.

A l'intérieur:

salle aux peintures sur bois de 1662,
salle Louis XIII aux poutres peintes,
cuisine saintongeaise,
salle des gardes voûtée en berceau,
beaux meubles.
Dans le donjon, un musée d'objets de la préhistoire et dans le parc de curieuses grottes préhistoriques

Zoo de la palmyre

Le zoo de La Palmyre a été créé en 1967 par Claude Caillé, un homme passionné et tenace dont les atouts les plus moteurs furent son goût pour l’aventure, son talent de pionnier et sa volonté de fer. Né à Rochefort sur Mer en 1931 dans un milieu modeste de vendeurs de journaux, il commence à travailler
à 14 ans avec son père.

Claude a une vingtaine d’années lorsqu’il découvre, grâce à sa femme Irène, le monde des animaux. Dès lors, il n’a plus qu’un rêve : ouvrir son zoo.
Il se plonge dans les livres, étudie la zoologie et débute en 1957 avec un petit zoo ambulant qu’il présente avec sa femme dans les écoles. Ils sillonnent la France avec leurs deux petits garçons Patrick et Bruno.

L'abbaye aux Dames

Fondée au XI° siécle par Geoffroy Martel comte d'Anjou, et sa femme Agnés de Bourgogne, la première abbaye de femmes en Saintonge rayonna sur la région pendant neuf siècles.